Yellow Bridge Consulting

15
Sep

0

Un cocktail gagnant pour le management !

On passe notre temps à nous demander comment faire mieux, comment être mieux, comment se sortir de situations délicates avec le moins de « casse » possible…

Alors on recherche, on s’inspire, on lit, toujours plus… en pensant que l’on finira bien par trouver la réponse à nos interrogations. Au fond de nous, on attend certainement de tomber sur LA formule magique. Peut-être une technique à utiliser ? Une attitude à adopter ? Et bien sur, si possible, facile à mettre en œuvre, qui nous rendrait plus sûr de nous, plus fort, plus confiant vis à vis des autres… Cela vous parle?

Le constat que l’on peut faire, lorsqu’on observe des encadrants au sein de leur organisation, c’est qu’il y a souvent deux manières de penser qui s’opposent.

La première, c’est d’être (trop) exigeant, c’est de croire en ce management « à l’ancienne » qui consiste à être dur. Derrière l’exigence, on perçoit souvent un rapport de force, une forme de soumission. Cette exigence est probablement efficace sur le court terme, car elle fait incontestablement bouger les gens autour de nous. Mais comment va alors se développer une équipe au fil des mois, des années ? Combien de fois entendons-nous, en entreprise « il ne se rend pas compte » ? Ou encore « ils sont pénards, là haut » » ?

Exigence

Trop d’exigence démobilise, décourage. A force de voir la barre toujours placée trop haute, on baisse les bras. C’est le début du désengagement, les prémices d’un absentéisme qui deviendra un jour quasi systématique dans certains environnements. Nous parlons ici du monde de l’entreprise, mais ce constat n’est-il pas également applicable à l’éducation des enfants, ou encore aux pratiques sportives ?

La deuxième manière de penser, c’est d’être (trop) bienveillant. Après des années d’autoritarisme en entreprise, on créé un milieu beaucoup plus favorable, où chacun sera plus libre de s’exprimer, de progresser à son rythme, en octroyant une grande autonomie et sans toujours contrôler. L’idée est noble, très noble. Mais attention à ne pas confondre la bienveillance avec la gentillesse… voire avec la passivité ! Comment un manager « gentil » pourra dire, faire-faire, contrôler le travail ? Comment pourra-t-il, tout simplement, s’affirmer face à son équipe? Et par extension, comment faire progresser sans mettre dans l’effort ? Lorsqu’il s’agit d’employés mais aussi d’enfants, de sportifs, un cadre doit être établi. On ne progresse qu’avec des objectifs, tant est qu’ils soient réalistes et atteignables.

En termes de management, beaucoup de choses ont été dites, beaucoup d’encre a coulé.

En tant que jeune manager aujourd’hui, il devient difficile de trouver des repères, de développer une vision réaliste qui lui permettra de mener sa barque avec sérénité. Même constat pour les encadrants expérimentés qui souhaitent se remettre en question : comment changer ses habitudes, comment s’améliorer, faire mieux ou en tous cas, faire différemment ?
Aujourd’hui, il s’agit de trouver l’équilibre entre tout cela, le cocktail gagnant. «Un cocktail est un mélange, une association». Nous avons vu que trop d’exigence (sans la bienveillance) peut démobiliser, engendrer du stress, de l’anxiété, voire de la peur. A l’inverse, trop de bienveillance (sans l’exigence) ne permet pas de progresser, d’avancer, et à l’extrême, se transforme en complaisance, en laxisme, voire en passivité.

Equilibre_blanc

Pour adopter un management équilibré, il s’agira de trouver le bon dosage entre les deux. Ni trop, ni trop peu. Ce cocktail gagnant, c’est l’Exillance.
L’Exillance, c’est être orienté vers le résultat, tout en préservant les relations de manière durable. C’est une approche à part entière, un courant, qui s’adresse à tous ceux qui cherchent une autre conception du management. Evidemment, ce principe s’applique évidemment à tous les domaines de notre vie.

« L’exigence sans la bienveillance fait mal, la bienveillance sans l’exigence fait perdre ! Voilà pourquoi nous développons au sein de notre cabinet les principes d’EXILLANCE basés sur l’équilibre de l’exigence et de la bienveillance. » www.exillance.org.

Toutes nos formations sont approuvées Exillance ! Vous souhaitez en savoir plus?

Nous contacter